fbpx

Mammo mia

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Et pour­tant, je suis là, nue comme un ver, jambes écar­tées, les pieds dans les étriers et les seins à l’air, face à ma gyné­co­logue qui me pénètre avec son affreux spé­cu­lum tout en me deman­dant gen­ti­ment si ce n’est pas trop froid. Je sup­porte, cou­ra­geuse, l’épreuve du frot­tis qui far­fouille mes entrailles et celle de la main gan­tée qui palpe mes ovaires. Puis je com­mence à me détendre sous les dix doigts experts qui me malaxent les deux seins, quand[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
115 kpote wojtas karolina

Requiem for a LOL

Ce mois-ci, Dr Kpote s’interroge sur la colère de la société contre l’utilisation par les jeunes du protoxyde d’azote à des fins récréatives.

chuttersnap xNCRkHVEqMY unsplash

Bonne année sa maire

On ne naît pas maire, on le devient. C’est ce que dit ma copine Julie, qui se présente aux élections municipales. Et elle fait grincer beaucoup de dents…