fbpx

Ma France à moi, c’est pas celle-​là

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addic­tives.

we can t live without each other 2019digital print 10 a
© Karolina Wojitas

L’assassinat de Samuel Paty m’a rap­pe­lé que nous pra­ti­quions nous aus­si un métier expo­sé, avec du conte­nu sexo à manier comme de la nitro. Des moments ten­dus sur fond de reli­gion, j’en ai connu, mais en évi­tant la pos­ture fron­tale, on réus­sit tou­jours à dépas­ser les cli­vages. La décen­tra­tion émo­tion­nelle n’étant pas vrai­ment une carac­té­ris­tique de l’adolescence, c’est aux adultes de faire l’effort de déca­ler les débats, en évi­tant soi­gneu­se­ment l’attitude pater­na­liste de celui ou celle qui pense appor­ter la lumière.

Quoi qu’il advienne, pour par­ler de sexua­li­té, de cari­ca­tures ou de « choses qui fâchent » à une classe, nous n’aurons plus la même légè­re­té. La mémoire du pro­fes­seur déca­pi­té nous accom­pa­gne­ra for­cé­ment. Mais pour hono­rer celle-​ci, je pré­fère inter­ro­ger le fond et la forme de ce que je trans­mets, plu­tôt que de ser­vir la soupe répu­bli­caine. Pour par­ta­ger nos valeurs, soyons inclusif·ives dans l’expression de celles-​ci. Ça ne tue­ra pas la laï­ci­té, mais la ren­dra acces­sible à chacun·e. Qui peut affir­mer que dans une socié­té plu­rielle nous devrions tous et toutes avoir la même défi­ni­tion de la liber­té d’expression ? Imposer cette vision uni­voque des choses, invi­ter les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Marta Blue Cream A

Les mains dans la vulve

Quand Dr Kpote expérimente un outil d'éducation sexuelle, une vulve en silicone, pour améliorer les connaissances anatomiques d'un groupe de collégiens.

99 Cathy Yerle © Mycose

Mammo mia

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Et pourtant, je suis là, nue comme un ver, les pieds dans les étriers et les seins à l’air, face à ma gynécologue…