fbpx
tinder2
(©Anna Cuxac)

« LTR », mon phare dans la nuit sur Tinder

Depuis que j'ai réins­tal­lé Tinder, je tombe de plus en plus sur des pro­fils indi­quant dans leur bio recher­cher des « LTR », des rela­tions longues. Est-​on en train de pas­ser de l'ère du coup d'un soir à celle des câlins longues durées sur les appli­ca­tions de rencontre ?

En une froide nuit d'automne, à quelques heures de me cou­cher, je swipe fré­né­ti­que­ment sur Tinder. Je viens de résin­tal­ler l'application après plu­sieurs mois de pause, las­sé par des dis­cus­sions sans len­de­main et des rendez-​vous déce­vants. Sur l'ensemble des pro­fils qui s'affichent devant mes yeux fati­gués, plus de la moi­tié pos­sède l'intrigante men­tion « LTR » dans leur bio. Trois lettres qui me sont tota­le­ment étran­gères. Une rapide recherche sur inter­net m'informe qu'il s'agit de l'acronyme de « Long-​term rela­tion­ship » (« Relation longue », en fran­çais), soit le moyen pour les utilisateur·rices d'afficher leur pré­fé­rence pour des plans sur le long terme, plutôt[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
travailler plus1

Tendance : et si on bos­sait moins ?

Si la gestion de carrière et la richesse économique ont du plomb dans l’aile, la réussite personnelle, elle, est de plus en plus plébiscitée par les salarié·es. Le changement, c’est maintenant ?

Palais de lElysée Entrée

Macron round 2 : paye ta « Renaissance »

Si la réinvestiture de Darmanin et la nomination de Stanislas Guerini sont une gifle aux combats féministes, la nouvelle ministre déléguée à l'Égalité entre les femmes et les hommes, Isabelle Rome, est un espoir.