fbpx

La chro­nique du Dr Kpote : poing et spé­cu­lum levés

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addic­tives. Ce mois-​ci, il raconte le fémi­nisme à leur corps défen­dant de jeunes filles vénères.

121 kpote ©Pavlo Borshchenko
© Pavlo Borshchenko

"Ce jour-​là, j’intervenais dans une classe de seconde dans un quar­tier popu­laire de la petite cou­ronne. Elle est arri­vée en retard, du haut de ses 15 ans, les che­veux pla­qués aus­si noirs que son regard, le masque sur le men­ton, un chewing-​gum fai­sant val­ser ses maxil­laires. Sûre de son fait, elle m’a épar­gné les excuses bidon d’usage et nous a gra­ti­fiés d’un large sou­rire, expres­sion hau­te­ment sédi­tieuse en période de dépres­sion virale. La prof l’a reca­drée sur le bon port du masque, qu’elle a remon­té pour quelques secondes, son nez refu­sant de s’y col­ler.

Comme j’évoquais les inéga­li­tés dans la sexua­li­té, elle s’est lan­cée sans même s’échauffer, affir­mant que c’était les femmes qui étaient les plus dis­cri­mi­nées. Une réa­li­té qu’elle avait inté­grée et que son frère n’oubliait pas de lui rap­pe­ler, depuis ce jour où on l’avait décla­rée de « sexe fémi­nin » sur le livret de famille. 

L’assignation du genre à la nais­sance en fonc­tion des organes géni­taux, on était jus­te­ment en train d’en cau­ser. « Si le bébé a un[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS5 Kpote

En 2030, enlarge your cli­to

Dystopie. En 2030, au lycée Christiane Taubira, la génération de filles nées lors de l'apparition du clito 3D tiendra tête aux garçons dans la course de qui a le·la plus gros·se. Pourtant, il leur faudra l'autorisation d'un tuteur pour avorter.