fbpx

Éducation à la san­té : en marche vers la cata

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une quin­zaine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addic­tives. Plongeon en ado­les­cence sur les rivages de la puber­té, en période de forte inon­da­tion hormonale… 

karolinawojtas
© K. Wojtas

Santé sexuelle et men­tale, éga­li­té femmes-​hommes, ali­men­ta­tion, drogues, etc., les thé­ma­tiques de pré­ven­tion à l’intention des jeunes ne manquent pas. Mais pen­dant que le monde de la san­té sco­laire s’active dans l’urgence du quo­ti­dien, Blanquer et Buzyn – res­pec­ti­ve­ment ministre de l’Éducation natio­nale et ministre des Solidarités et de la Santé –, boni­men­teurs de la « confiance » bon mar­ché, planchent à la sup­pres­sion d’acteurs incon­tour­nables, qui accom­pagnent nos gosses dans leur socia­li­sa­tion, des pre­miers genoux râpés aux bou­tons d’acné : les infir­miers et les infir­mières scolaires.

Dans les tuyaux oxy­dés de la Répu­blique, l’idée de les exter­na­li­ser dans des centres médico-​scolaires en dehors des écoles fait son che­min. Sous les ordres[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Écrit par
Articles liés
capture decran 2021 08 22 a 19.34.47

Cartes pos­tales : kitsch et sexisme sur présentoir

Elles sont kitsch, beaufs, ringardes voire complètement sexistes. Si elles donnent l'impression de sortir du siècle dernier, les cartes postales potaches ne sont pourtant pas si démodées. Causette a voulu comprendre qui les fabrique encore et...

113 cathy yerle lucia buricelli

Faut pas jeter Mamie avec l’eau du bain

Après un long printemps confiné, j’avais choisi un été face à l’horizon infini. La mer. Celle qui vient cogner mon Sud-Ouest atlantique et natal, près de chez ma mère, dont j’avais également très envie de profiter après ces longs mois de séparation.