fbpx
gene
© Salomé Robles

Une soi­rée avec les jeunes de la « Génération Z » comme Zemmour

Le polé­miste n’a pas encore dévoi­lé ses inten­tions pour 2022 mais de jeunes fan­zouzes cré­pitent d'impatience et lui font déjà la pré­chauffe. Causette s’est infil­trée à un ras­sem­ble­ment du mou­ve­ment de jeu­nesse, le temps d’un apé­ro.

Ils et elles l’appellent « le Z » et eux, c’est les « GZ », de la Génération Zemmour. Ces jeunes entre 18 et 30 ans se sont retrouvé·es ce jeu­di soir sur la pelouse de l'avenue de Breteuil à Paris, der­rière les Invalides. Certains iront d’ailleurs, à la nuit tom­bée, assis­ter aux illu­mi­na­tions de La Nuit aux Invalides. « Ça coûte 15 euros donc c’est un peu cher mais bon, c’est Napoléon ! » Mais Napoléon, ce n’est quand même pas Eric Zemmour car ici, c’est lui le big boss. « Vous pen­sez qu’il est com­ment en vrai ? J’aimerais trop le ren­con­trer ! », lance Pierre, un néo-​militant du mou­ve­ment. Armée de bières chaudes et de chips, la soixan­taine de jeunes présent·es ce soir-​là était ras­sem­blée pour une cause com­mune : le sou­tien à Eric Zemmour et sa poten­tielle can­di­da­ture à l’élection pré­si­den­tielle de 2022.

Ils et elles se sont rencontré·es sur le réseau social Discord. Pour y être accepté·e, il faut d’abord rem­plir un for­mu­laire que l’on trouve sur le site de Génération Z. S'ensuit alors un fil­trage minu­tieux dont un membre de la coor­di­na­tion se vante beau­coup ce soir-​là. Un « tra­vail monstre » selon celui-​ci, tant ils reçoivent de demandes ces[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés