fbpx
foxddrnxfc
©Eddie Junior

Vers une reconnaissance du terme « parange » pour les parents ayant perdu un enfant ?

La vice-​présidente du groupe France Insoumise à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, a annoncé ce 11 février le dépôt d’une proposition de résolution pour faire reconnaitre le terme « parange » pour les parents ayant perdu un·e enfant. Une reconnaissance demandée depuis des années par les associations de parents endeuillé·es. 

À la mort de ses parents, on devient orphelin·e. À la mort de sa moitié amoureuse, on devient veuf·ve. Mais aucun mot n’existe dans le dictionnaire lorsqu’on perd un·e enfant. Pour combler[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés