fbpx
foxddrnxfc
©Eddie Junior

Vers une recon­nais­sance du terme « parange » pour les parents ayant per­du un enfant ?

La vice-​présidente du groupe France Insoumise à l’Assemblée natio­nale, Mathilde Panot, a annon­cé ce 11 février le dépôt d’une pro­po­si­tion de réso­lu­tion pour faire recon­naitre le terme « parange » pour les parents ayant per­du un·e enfant. Une recon­nais­sance deman­dée depuis des années par les asso­cia­tions de parents endeuillé·es. 

À la mort de ses parents, on devient orphelin·e. À la mort de sa moi­tié amou­reuse, on devient veuf·ve. Mais aucun mot n’existe dans le dic­tion­naire lorsqu’on perd un·e enfant. Pour combler[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
113 le blues des teufards 1 lea taillefert pour causette

Le blues des teufeurs

Cet été, ces oiseaux de nuit n’iront ni en clubs ni dans les festivals. Entre résignation, réinvention et grosse déprime, des fêtard·es racontent leur vie sans paillettes.