fbpx
woman carrying newborn baby
© 东旭 王

Ségur de la san­té : les sages-​femmes se sentent les grandes oubliées et veulent en finir avec leur sta­tut hybride

Nous publions la lettre ouverte du Conseil natio­nal de l’Ordre des sages-​femmes adres­sée le 17 juillet au ministre de la Santé, Olivier Véran, pour deman­der la pleine recon­nais­sance du carac­tère médi­cal de leur pro­fes­sion. À l’issue du Ségur de la san­té, elles ont été clas­sées dans la caté­go­rie des para­mé­di­caux hos­pi­ta­liers et leur salaire ne sera donc reva­lo­ri­sé qu’à hau­teur de 183 euros au prin­temps 2021.

Colère. Les sages-​femmes se sentent « mépri­sées » par les pou­voirs publics, selon les mots de leur Ordre. Si elles ont obte­nu la même reva­lo­ri­sa­tion sala­riale que les para­mé­di­caux à l'issue du Ségur de la san­té (soit 183 euros sur leur feuille de paie à par­tir de mars 2021), elles n’ont pas pu faire entendre leur voix : leurs[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés