50015207281 99d3118506 h
© CC by Paola Breizh

Ségur de la santé : l’accord signé, la pilule passe mal

Alors que Matignon a annoncé, ce 13 juillet, la signature officielle des accords du « Ségur de la santé », certains professionnels expriment leur déception voire leur mécontentement. Et ne veulent surtout pas que l’hommage que le gouvernement leur a prévu en remplacement du traditionnel défilé du 14 juillet noie leurs revendications pour plus de moyens et de meilleures conditions de travail.

Année exceptionnelle, cérémonie exceptionnelle. En raison de la limitation des rassemblements liés au coronavirus, le défilé militaire traditionnel du 14 juillet n’aura pas lieu cette année. A la place, le gouvernement prévoit place de la Concorde à Paris un hommage appuyé aux militaires et civils, notamment les soignants, mobilisés pendant la crise sanitaire. 

La réponse de certain·es concerné·es ne s’est pas faite attendre : merci mais non merci. Les soignants réclament des moyens financiers et humains afin d’exercer correctement leur métier. Pas de médaille ni de parade. Comme l’affirme Karine, interviewée par le Huffington post le 13 juillet. « Je ne suis pas un héros, je n’ai pas décidé de mourir au combat, mon objectif, ce n’est pas d’avoir mon nom sur un monument aux morts. Je ne[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
113 societe la bise 1 camille besse pour causette

Le baiser sommé de se réinventer

La distanciation physique nous a obligé·es à nous priver de baisers, de bisous, de câlins.,Céline Hess Halpern, autrice de « L’Éloge du baiser », décrypte pour Causette le sens et la puissance de ce geste dont il est si difficile de se passer.