fbpx

Reportage auprès des ami·es de Fouad, lycéenne transgenre qui s’est donné la mort

Fouad, scolarisée au lycée Fénelon de Lille, s’est donné la mort le mercredi 16 décembre. Ses dernières semaines ont été entachées par une altercation avec la direction de l’établissement et une suite de maladresses que regrettent ses proches. 

epd2zqqwwasugmo
© collagesféminicide_​nancy

En cette dernière journée de cours avant les vacances de Noël, les élèves du lycée Fénelon de Lille auraient dû profiter du rythme plus léger des classes, de l’ambiance festive du mois de décembre. Pourtant, les voilà assis dans la rue, devant leur établissement. Le mercredi 16 décembre, leur camarade Fouad, lycéenne transgenre de 17 ans, s’est donné la mort dans sa chambre du foyer d’accueil de Lambersart (Nord). Son suicide a eu lieu peu après une vive altercation avec la CPE de son lycée concernant sa transition. Ses camarades se serrent les coudes, dans le choc et le deuil. Ils partagent aussi les mêmes questions. Cet échange avec la CPE pourrait-​il être à l’origine du geste de l’élève ? 

Fouad a intégré le lycée Fénelon à la rentrée de septembre 2020. D’emblée, l’adolescente informe l’établissement qu’elle est en pleine transition. Le foyer qui l’accueille depuis sa rupture familiale avec ses parents l’accompagne dans sa démarche. Fouad est ainsi la première élève transgenre qu’accueille le lycée Fénelon. 

Une transition bien avancée

L’adolescente prend des hormones depuis quasiment un an et au lycée, elle ne cache pas sa transition. Fouad porte du maquillage plutôt voyant, de faux ongles, des bijoux féminins. Sans jamais que cela ne pose problème autour d’elle. « Elle était très soutenue au sein du lycée, se souvient Cyril, un camarade qui avait classe de littérature anglaise avec elle. Personne ne s’est senti heurté par sa tenue ». 

Fouad était une élève souriante, passionnée par la mode et le maquillage. À ses amis les plus proches, elle parle de ses projets : faire une mission dans l’humanitaire, étudier le droit. Elle[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés