shutterstock 437242300
© Shutterstock

Privatisation ADP : bugs dans la démocratie

Un vrai par­cours du com­bat­tant ! Dans la nuit du 12 au 13 juin, le minis­tère de l’Intérieur a mis en ligne le site consa­cré au réfé­ren­dum d’initiative par­ta­gée (RIP). Une pre­mière, qui fait suite à la pro­cé­dure enclen­chée en avril par 248 par­le­men­taires de tous bords poli­tiques, dans l’espoir de faire capo­ter la pro­chaine pri­va­ti­sa­tion du groupe ADP (Aéroports de Paris). Pour que le RIP puisse voir le jour, reste main­te­nant à col­lec­ter, d’ici au 12 mars 2020, les signa­tures de 4,7 mil­lions d’électeurs·trices (soit 10 % du corps élec­to­ral). Mais pour ça, encore faut-​il que le site le per­mette. Page inac­ces­sible, mes­sages d’erreur en série : le jour J, nombre d’internautes n’ont tout sim­ple­ment pas pu accé­der au for­mu­laire en ligne. La faute à un « pro­blème de para­mé­trage » d’un des ser­veurs, s’est jus­ti­fié le minis­tère de l’Intérieur, qui a réglé l’incident dans la jour­née. Sauf que, depuis, les embûches continuent. 

Car le site, qui a coû­té la baga­telle de 364 827 euros, n’a pas été conçu pour faci­li­ter la vie des citoyen·nes 2.0 : pour par­ve­nir à signer, il faut dis­po­ser d’un moteur de recherche recon­nu par la pla­te­forme, réus­sir à se repé­rer sur une inter­face peu pra­tique (on n’y parle pas de péti­tion, mais de « pro­po­si­tion de loi réfé­ren­daire »), veiller à ins­crire non le code pos­tal de sa ville, mais son code Insee, tout en accep­tant que sa signa­ture soit ren­due publique. Et une fois dans les clous… rien n’est encore gagné ! « Nous ne sommes pas par­ve­nus à vous trou­ver sur la liste élec­to­rale de [votre ville]. Vous ne pou­vez donc pas sou­te­nir cette ini­tia­tive réfé­ren­daire », nous indique le site lorsqu’on tente de voter. Reste alors la pos­si­bi­li­té de se rendre en mai­rie, enfin… dans l’une des deux mille com­munes habi­li­tées à rece­voir les signa­tures. Autant dire que, pour faire décol­ler le RIP, il va fal­loir s’accrocher.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.