fbpx
mwo
Martine Wonner le samedi 17 juillet à Paris, lors de la manifestation "Défendre les libertés" © capture d'écran d'une vidéo publiée par la députée sur sa page Facebook.

Pourquoi l'exclusion de la dépu­tée Martine Wonner du groupe Libertés et ter­ri­toires n'est pas une sur­prise

Au len­de­main de sa par­ti­ci­pa­tion à la mani­fes­ta­tion pari­sienne contre le pass sani­taire dans laquelle on l’a vue inci­ter ses conci­toyens à « enva­hir les per­ma­nences » des par­le­men­taires pour dire non à une pré­ten­due « dic­ta­ture sani­taire », Martine Wonner a été exclue dimanche 18 juillet du groupe Libertés et ter­ri­toires à l’Assemblée. Mais la rup­ture entre la dépu­tée du Bas-​Rhin et les 16 autres membres du groupe cou­vait depuis bien long­temps. Coulisses.

Avant même d’être exclue du groupe par­le­men­taire Libertés et ter­ri­toires dimanche 18 juillet, Martine Wonner confiait à Causette la semaine der­nière se sen­tir déjà « un peu seule » dans l’hémicycle. Les faits ne lui donnent pas tort. La dépu­tée du Bas-​Rhin est une novice en poli­tique mais elle a déjà réus­si l’exploit de se faire exclure de deux groupes par­le­men­taires : la majo­ri­té par­le­men­taire, avec laquelle elle était entrée en poli­tique en 2017 avant d’être exclue de LREM en avril 2020 après avoir voté contre le plan de décon­fi­ne­ment du gou­ver­ne­ment. Et désor­mais donc, le groupe Libertés et ter­ri­toires – auquel Martine Wonner s’était rat­ta­chée en sep­tembre der­nier -, excé­dé par ses outrances. Depuis de nom­breux mois, la dépu­tée enchaîne les fake news, frise avec le com­plo­tisme lorsqu’il s’agit de ges­tion de la crise sani­taire, s’est radi­ca­li­sée dans ses pro­pos contre Emmanuel Macron et fré­quente tout ce qui se fait de pire dans la galaxie de la dés­in­for­ma­tion sur le Covid 19.

Hier, la coupe est pleine face à celle qu’on a vu prendre la parole dans le docu­men­taire com­plo­tiste Hold up cet automne. Le com­mu­ni­qué tombe : « Constatant l’échec des pré­cé­dentes média­tions, il appa­raît que Martine Wonner ne peut plus désor­mais être membre du groupe Libertés et ter­ri­toires. » Il faut dire que la veille, la dépu­tée s’est mêlée à la mani­fes­ta­tion qui a réuni 18 000 per­sonnes à Paris (114 000 sur l’ensemble du ter­ri­toire) contre le pass sani­taire et la vac­ci­na­tion obli­ga­toire de cer­taines pro­fes­sions et s’y est fait par­ti­cu­liè­re­ment remar­quée. Son cré­do ? « Défendre les liber­tés fon­da­men­tales » mises en péril à ses yeux par la vac­ci­na­tion obli­ga­toire des soi­gnants et l’extension du pass sani­taire. Aux côtés de nombreux·euses manifestant·es osant por­ter l'étoile jaune en réfé­rence au[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés