Police scientifique : « on est comme MacGyver, on bidouille »

Vanessa Laferrière, 49 ans, est agente de la police scientifique, à Chambéry, en Savoie. Loin du quotidien de la série Les Experts, elle tente avec ses collègues d’étudier des scènes de crime et d’en révéler leurs secrets.

114 au boulot police camille besse
© Camille Besse

« Je voulais faire comme Columbo. Enquêter, résoudre des affaires, avec patience et analyse. Au début, je ne mettais pas de mots sur ça. Je travaillais dans la banque, mais ça ne me correspondait pas. Alors à 35 ans, j’ai passé le concours de la police scientifique à Écully, près de Lyon (Rhône). Il y avait trois mille candidats pour vingt-​six places, j’ai été acceptée, à bac + 2. Après quinze ans de carrière, je gagne aujourd’hui 2 000 euros, je suis fonctionnaire de catégorie C.

Un jour, je me suis servi un café alors que j’étais au laboratoire. À côté, il y avait un sac, que j’ai manipulé. Je me suis rendu compte qu’à l’intérieur, il y avait un pied humain. La cafetière dans une main, le pied dans l’autre, c’est une sorte de résumé de mon travail ! Mais mon quoti­dien ne ressemble pas du tout à une série télé : je ne vais jamais sur une scène de crime avec des hauts talons et je ne porte jamais des lunettes noires en pleine nuit. Je ne peux[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés