fbpx

Police scien­ti­fique : « on est comme MacGyver, on bidouille »

Vanessa Laferrière, 49 ans, est agente de la police scien­ti­fique, à Chambéry, en Savoie. Loin du quo­ti­dien de la série Les Experts, elle tente avec ses col­lègues d’étudier des scènes de crime et d’en révé­ler leurs secrets.

114 au boulot police camille besse
© Camille Besse

« Je vou­lais faire comme Columbo. Enquêter, résoudre des affaires, avec patience et ana­lyse. Au début, je ne met­tais pas de mots sur ça. Je tra­vaillais dans la banque, mais ça ne me cor­res­pon­dait pas. Alors à 35 ans, j’ai pas­sé le concours de la police scien­ti­fique à Écully, près de Lyon (Rhône). Il y avait trois mille can­di­dats pour vingt-​six places, j’ai été accep­tée, à bac + 2. Après quinze ans de car­rière, je gagne aujourd’hui 2 000 euros, je suis fonc­tion­naire de caté­go­rie C.

Un jour, je me suis ser­vi un café alors que j’étais au labo­ra­toire. À côté, il y avait un sac, que j’ai mani­pu­lé. Je me suis ren­du compte qu’à l’intérieur, il y avait un pied humain. La cafe­tière dans une main, le pied dans l’autre, c’est une sorte de résu­mé de mon tra­vail ! Mais mon quoti­dien ne res­semble pas du tout à une série télé : je ne vais jamais sur une scène de crime avec des hauts talons et je ne porte jamais des lunettes noires en pleine nuit. Je ne peux[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés