3121481306 fb4919ddf0 o
© Vincent Roche

Plainte pour viol : Depardieu intou­chable aux yeux de l’opinion ?

Fin juillet, le par­quet de Paris a confié à un juge d’instruction une enquête sur la plainte avec consti­tu­tion de par­tie civile d’une femme accu­sant depuis 2018 l’acteur Gérard Depardieu d’agression sexuelle et de viol. La comé­dienne avait vu sa pre­mière plainte clas­sée sans suite par le par­quet de Paris. Son avo­cate espère que l’instruction abou­ti­ra cette fois à une mise en exa­men de l’acteur… Et rap­pelle la dif­fi­cul­té pour sa cliente à por­ter plainte contre un « monu­ment » du ciné­ma fran­çais.

Intouchable Gérard Depardieu ? L’acteur est à nou­veau dans le col­li­ma­teur de la jus­tice, pour les mêmes accu­sa­tions d’agression sexuelle et de viol qui avaient abou­ti, en juin 2019, à un clas­se­ment sans suite. La plai­gnante, qui accuse l’acteur de l’avoir agres­sée sexuel­le­ment et vio­lée les 7 et 13 août 2018 au domi­cile de ce der­nier, s’est consti­tuée par­tie civile dans une nou­velle plainte. L'acteur de 71 ans conteste « abso­lu­ment » les faits. Mais sai­si de cette nou­velle plainte, le par­quet a confié à un juge d’instruction une enquête judi­ciaire fin juillet. De quoi satis­faire l’avocate de la plai­gnante, Me Élodie Tuaillon-​Hibon : « C’est une bonne nou­velle, en ce sens que le juge d’instruction va pou­voir aller au-​delà de la simple enquête pré­li­mi­naire, conduite par le par­quet et la police, déclare-​t-​elle à Causette. Désormais, ma cliente va pou­voir avoir accès au dos­sier de l’instruction et va avoir son mot à dire sur une pro­cé­dure qui la concerne. Cela va un peu équi­li­brer l’affaire. »

Car, concrè­te­ment, oser s’attaquer au[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés