fbpx

Petite his­toire du mot « camion­neuse »

Camionneur est l’une de ces pro­fes­sions qui, par la magie du patriar­cat, devient une insulte lorsqu’elle est accor­dée au fémi­nin. Eli Flory, autrice de Ces femmes qui aiment les femmes (éd. L’Archipel, 2007), raconte la fabrique de ce cli­ché et com­ment les les­biennes en ont fait un outil de lutte.

annick niquet
© Serge Picard pour Causette

Causette : D’où vient l’expression « camion­neuse » ?
Eli Flory : Il est dif­fi­cile de dire pré­ci­sé­ment quand elle est appa­rue. Mais, en tout cas, on trou­vait beau­coup ce terme dans les petites annonces de Lesbia Magazine, LA revue les­bienne d’autrefois [publiée de 1982 à 2012, ndlr]. À l'intérieur, il y avait une sec­tion petites annonces pour faire des ren­contres. La camion­neuse, c’était le repous­soir. On lisait « camion­neuses, s’abstenir ». L’image pro­vient[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
marguerite steinheil born japy 1869 1954 accused of murder she was acquitted on november 13 1909 here just before her crime

Marguerite Steinheil, la veuve rouge de Félix Faure

Marguerite Steinheil, vous connaissez. Si, si. C’est la « cocotte » dans les bras de laquelle le président Félix Faure est mort. Tout le monde s’est gaussé... Pourtant son destin relève moins de la farce grotesque que de l’aventure rocambolesque.