fbpx

Petite his­toire du mot « camion­neuse »

Camionneur est l’une de ces pro­fes­sions qui, par la magie du patriar­cat, devient une insulte lorsqu’elle est accor­dée au fémi­nin. Eli Flory, autrice de Ces femmes qui aiment les femmes (éd. L’Archipel, 2007), raconte la fabrique de ce cli­ché et com­ment les les­biennes en ont fait un outil de lutte.

annick niquet
© Serge Picard pour Causette

Causette : D’où vient l’expression « camion­neuse » ?
Eli Flory : Il est dif­fi­cile de dire pré­ci­sé­ment quand elle est appa­rue. Mais, en tout cas, on trou­vait beau­coup ce terme dans les petites annonces de Lesbia Magazine, LA revue les­bienne d’autrefois [publiée de 1982 à 2012, ndlr]. À l'intérieur, il y avait une sec­tion petites annonces pour faire des ren­contres. La camion­neuse, c’était le repous­soir. On lisait « camion­neuses, s’abstenir ». L’image pro­vient[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés