Petite histoire du mot « camionneuse »

Camionneur est l’une de ces professions qui, par la magie du patriarcat, devient une insulte lorsqu’elle est accordée au féminin. Eli Flory, autrice de Ces femmes qui aiment les femmes (éd. L’Archipel, 2007), raconte la fabrique de ce cliché et comment les lesbiennes en ont fait un outil de lutte.

annick niquet
© Serge Picard pour Causette

Causette : D’où vient l’expression « camionneuse » ?
Eli Flory : Il est difficile de dire précisément quand elle est apparue. Mais, en tout cas, on trouvait beaucoup ce terme dans les petites annonces de Lesbia Magazine, LA revue lesbienne d’autrefois [publiée de 1982 à 2012, ndlr]. À l’intérieur, il y avait une section petites annonces pour faire des rencontres. La camionneuse, c’était le repoussoir. On lisait « camionneuses, s’abstenir ». L’image provient[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
Capture d’écran 2020 01 31 à 13.26.41

Franck, croque-​mort aux petits soins des familles

Franck le dit lui-même : il est une star. Le mec qui monopolise l’attention dans les dîners, tant il intrigue par son métier. Faut dire qu’il cumule les fonctions : il se dit producteur, metteur en scène tout autant qu’acteur. Près de 300 000...