fbpx
d392ce7b 08f0 44f7 9f21 b434c5517751
© D.K.

Passe sani­taire : un dan­ger pour la démocratie ?

Alors que le passe sani­taire concerne, depuis ce 30 août matin, les salarié·es des lieux accueillant du public, Causette ouvre le débat sur les poten­tielles menaces à la liber­té et l'égalité entre citoyens qu'il suscite.

Ce lun­di 30 août, le passe sani­taire devient obli­ga­toire pour les salarié·es des lieux accueillant du public (res­tau­rant, dans les lieux de culture et de loi­sirs, les grands maga­sins, ou encore dans les éta­blis­se­ments de san­té). Ils et elles rejoignent ain­si les usager·ères et client·es de ces mêmes lieux qui, eux, doivent mon­trer patte blanche depuis le 9 août. Le gou­ver­ne­ment a annon­cé que la mesure, qui concerne toutes les per­sonnes majeures, sera en place au moins jusqu’au 15 novembre. Si le dis­po­si­tif a été jugé conforme par le Conseil consti­tu­tion­nel, ce n’est pas l’avis des cen­taines de manifestant·es qui se mobi­lisent depuis des semaines « pour la liber­té » et « contre la dic­ta­ture sani­taire ». Alors, entre impé­ra­tifs sani­taires et mesures[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
113 le blues des teufards 1 lea taillefert pour causette

Le blues des teufeurs

Cet été, ces oiseaux de nuit n’iront ni en clubs ni dans les festivals. Entre résignation, réinvention et grosse déprime, des fêtard·es racontent leur vie sans paillettes.