fbpx
nounours
© Shutterstock

Migrants : bébés sous les verrous

Contrairement à l’administration Trump, l’État fran­çais ne sépare pas les enfants migrants de leurs parents. Mais il les met der­rière les bar­reaux. Le 4 avril, en Gironde, un couple et ses cinq enfants – le plus jeune avait 3 semaines – ont été envoyés au[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
mariecau test teresasuarez 026

Petits can­di­dats : et pour­tant ils courent

Douze candidat·es ont obtenu leurs cinq cents signatures. Mais une soixantaine avaient tenté l’aventure, dont certain·es ont contracté un prêt, tenu meeting sur leurs congés payés, enchaîné les nuits sur des canapés-lits. Nous avons suivi cinq de...