fbpx
img 6849
Une pancarte lors de la manifestation du 19 janvier 2023 à Paris (©Clément Boutin)

Les femmes seront péna­li­sées par la réforme des retraites

Selon une étude d’impact du gou­ver­ne­ment publiée lun­di 23 jan­vier, la réforme des retraites péna­li­se­ra davan­tage les femmes qui devront, en moyenne, coti­ser plus longtemps.

« La réforme [des retraites], c’est deux ans ferme pour tout le monde et c’est encore pire pour les femmes », s’est insur­gée, lun­di 23 jan­vier, Béatrice Clicq, secré­taire confé­dé­rale Force ouvrière (Fo), sur fran­cein­fo. Selon une étude d’impact du gou­ver­ne­ment, révé­lée lun­di 23 jan­vier par Les Échos, les femmes devraient en effet tra­vailler sept mois de plus en moyenne, contre cinq sup­plé­men­taires pour les hommes. En cause prin­ci­pa­le­ment, la dis­pa­ri­tion du béné­fice des tri­mestres vali­dés auto­ma­ti­que­ment avec l’arrivée d’un enfant – huit tri­mestres par enfant dans le pri­vé, quatre dans le public, créés pour com­pen­ser les effets du congé mater­ni­té pen­dant lequel les femmes ne cotisent pas. Certaines femmes ver­ront en effet l'impact de ces tri­mestres gom­mé avec le report de l'âge légal de départ à 64 ans (contre 62 actuel­le­ment) puisque les tri­mestres par enfant ne jouent pas sur le report de l’âge, ils jouent sur la durée de cotisation.

Lire aus­si l Réforme des retraites : les femmes tou­jours perdantes

À cela s'ajoute l'allongement[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés