fbpx

Législatives : Alma Dufour, la can­di­date Nupes qui veut trans­for­mer l’industrie du bas­sin rouennais

Série : Les primo-candidat·es en cam­pagne 3/​6

Issue du mili­tan­tisme éco­lo­gique, celle qui a été sur­nom­mée « enne­mie n° 1 d’Amazon en France » pour sa pro­pen­sion à faire capo­ter des pro­jets d’implantation d’entrepôts du mas­to­donte amé­ri­cain bat désor­mais la cam­pagne dans le Grand Rouen. Un ter­ri­toire ouvrier qui pour­rait, croit-​elle, deve­nir le labo­ra­toire d’une relo­ca­li­sa­tion indus­trielle répon­dant aux enjeux de la crise climatique.

280305473 1354374021733219 5338604405410490968 n
Alma Dufour © Basile Mesre-Barjon

« Je sou­haite obte­nir le pou­voir de voter des lois parce que le mili­tan­tisme, c’est le ton­neau des Danaïdes, réfléchit-​elle, atta­blée à un café. On lutte fron­ta­le­ment contre l’implantation des entre­pôts Amazon mais aus­si en sen­si­bi­li­sant la popu­la­tion sur le mal que l’entreprise fait à l’environnement comme à l’économie. Les gens se conscien­tisent puis oublient, c’est extrê­me­ment fati­gant de tenir la ligne contre Amazon en tant que mili­tant. » De pas­sage à Paris pour se prê­ter à une série d’entretiens avec la presse natio­nale, Alma Dufour a don­né rendez-​vous quar­tier Stalingrad. La jeune femme, deve­nue depuis la pré­si­den­tielle une figure média­tique de la France insou­mise qui l’a fait mon­ter à bord en jan­vier et lui a confié la par­ti­ci­pa­tion aux plans Plein emploi et Produire en France de son pro­gramme, y a conser­vé ses habi­tudes de sa pré­cé­dente vie. Quand, en décembre, elle n’était pas encore can­di­date aux élec­tions légis­la­tives sous l’étiquette Nupes mais sala­riée des Amis de la Terre.

Spécialiste des enjeux de sur­con­som­ma­tion pour l’ONG, elle a, de haute lutte faite de recours judi­ciaires et d’occupations de sites, empêché[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
SIGNATURES.022846 003 1

Les béné­voles au taquet !

La Coupe du monde fémi­nine de foot­ball attire des mil­liers de béné­voles, désireux·ses de pro­mou­voir l’événement et de par­ti­ci­per acti­ve­ment à la fête.  Treize mille can­di­da­tures. Lancé en mai 2018, le Programme...