fbpx
causette 106 seine st denis 2 e1579708588362
© Grégoire Gicquel pour Causette

« Le 93 béné­fi­cie d’une atten­tion "extra­or­di­naire" et souffre d’une désaf­fec­tion ordi­naire »

Chaque mois, un cher­cheur, une cher­cheuse, nous raconte sa thèse sans jar­gon­ner. Wilfried Serisier a tra­vaillé sur les évo­lu­tions géo­po­li­tiques de la Seine-​Saint-​Denis. Et constate que ce dépar­te­ment média­ti­sé vit entre sura­t­ten­tion et désaf­fec­tion.

Causette : Un rap­port par­le­men­taire de mai 2018 déplo­rait « la faillite » d’un État « inéga­li­taire et inadap­té » en Seine-​Saint-​Denis (93). Pourtant, c’est le dépar­te­ment où les ministres sont les plus pré­sents : 2 700 visites offi­cielles en dix ans ! Comment expli­quer cette appa­rente contra­dic­tion ?
Wilfried Serisier : En Seine-​Saint-​Denis, l’État décline sa pré­sence de manière para­doxale. Le dépar­te­ment béné­fi­cie d’une atten­tion « extra­or­di­naire » et souffre, dans le même temps, d’une désaf­fec­tion ordi­naire. L’État extra­or­di­naire se mani­feste par ces visites minis­té­rielles : presque une par jour ! Et elles mobi­lisent et para­lysent des ser­vices publics à chaque fois… L’État extra­or­di­naire, c’est aus­si l’implantation de grands équi­pe­ments, comme le[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
216147 France Danemark Feminine   Match amical  avril 2019

Celles qui vont faire le show

Cette sélection de onze joueuses, établie d’après les différentes équipes alignées par la coach lors des derniers matchs amicaux et deux ou trois « paris » de Causette, devrait se retrouver sur le terrain.