fbpx

Latifa Oulkhouir : pour par­ler des quar­tiers, « par­fois, les médias devraient plus deman­der conseil au Bondy Blog »

copyright geraldine aresteanu
Latifa Oulkhouir. © Géraldine Aresteanu

Quinze ans après sa créa­tion, pen­dant les révoltes de 2005, le Bondy Blog conti­nue d’informer sur le quo­ti­dien des quar­tiers popu­laires. À l’occasion de cet anni­ver­saire, le « BB » vient de publier Jusqu’à quand ?, bilan de toutes ces années de tra­vail. Sa direc­trice, Latifa Oulkhouir, répond à nos ques­tions.

Le 27 octobre 2005 mour­raient Zyed et Bouna, cachés dans un trans­for­ma­teur EDF après avoir vou­lu fuir la police. Dans la fou­lée démar­raient les révoltes de 2005, pour dénon­cer le sort des quar­tiers popu­laires et le racisme struc­tu­rel que subissent ses habitant·es. C’est là qu’une bande de jour­na­listes s’est ins­tal­lée à Bondy, pour trai­ter le sujet en pro­fon­deur, sur le temps long, et offrir un regard dif­fé­rent sur les quar­tiers popu­laires. Venait de naître le Bondy Blog. Quinze ans plus tard, le recueil Jusqu’à quand ? fait le bilan sur le tra­vail accom­pli par le « BB ». Causette a pu inter­ro­ger sa direc­trice, Latifa Oulkhouir.

Causette : Depuis les révoltes de 2005 et la créa­tion du Bondy Blog, les médias fran­çais ont-​ils chan­gé leur regard sur les quar­tiers popu­laires ?
Latifa Oulkhouir : D’un point de vue géné­ral, je ne pense pas. En revanche, il y a des ini­tia­tives de repor­tages, de recru­te­ments, d’approches, qui montrent une volon­té de faire évo­luer le trai­te­ment média­tique réser­vé aux quar­tiers. Par exemple, Libération fait cer­tains papiers dif­fé­rem­ment. Dans leur cel­lule Check News notam­ment, avec le tra­vail de Ramsès Kefi, qui redonne le droit à la nor­ma­li­té des quar­tiers. Mediapart, aus­si, sort du sen­sa­tion­na­lisme, de même que Society sur cer­tains aspects. On peut aus­si par­ler de l’impact des réseaux sociaux avec les comptes Instagram des plus jeunes qui, bien sou­vent, per­mettent d’entendre un autre son de cloche. C’est[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
topakian causette 86edit

L'homme étoi­lé, au che­vet des vies filantes

Infirmier en soins palliatifs dans un hôpital de Metz, Xavier, alias L’homme étoilé, s’est lancé le défi de raconter son métier en BD sur Instagram, où il est suivi par plus de 100 000 personnes. Il a rassemblé ses histoires dessinées dans un livre...