fbpx
panorama de l hemicyle de l assemblee nationale 1
L'Assemblée nationale (Wikimedia Commons/Richard Ying et Tangui Morlier)

L'Assemblée natio­nale se pro­nonce pour l'inscription du droit à l'IVG dans la Constitution

Examinée dans le cadre d’une niche par­le­men­taire de La France insou­mise (LFI), la pro­po­si­tion de loi visant à ins­crire le droit à l’avortement dans la Constitution a été votée ce jeu­di 24 novembre à l’Assemblée avec l’appui de la majo­ri­té. De son côté, la cheffe de file Renaissance Aurore Bergé a déci­dé de reti­rer son propre texte sur le sujet, qui devait pas­ser au vote lundi.

337 voix pour, 32 contre et 18 abs­ten­tions. L’Assemblée natio­nale a adop­té, en pre­mière lec­ture ce jeu­di 24 novembre, la pro­po­si­tion de loi visant à ins­crire le droit à l’Interruption volon­taire de gros­sesse (IVG) dans la Constitution. Le texte por­té par la pré­si­dente des député·es de La France insou­mise (LFI), Mathilde Panot, fai­sait par­tie des douze textes au menu de la niche par­le­men­taire du groupe[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés