fbpx
woman and man holding hands
©Roman Kraft

Journée natio­nale des aidant·es : « Quand ils viennent nous voir, ils sont à bout de souffle »

Ce jeu­di 6 octobre, c'est la Journée natio­nale des aidant·es. Ils·elles sont des mil­lions en France à s’occuper d’un·e proche en situa­tion de dépen­dance. Pour les sou­te­nir, des dis­po­si­tifs de sou­tien se mettent en place, comme la pla­te­forme de répit et d’accompagnement Amaelles.

Aidant·es, mais pas for­cé­ment aidé·es. En France, huit à onze mil­lions de per­sonnes sou­tiennent au quo­ti­dien un·e proche malade en perte d’autonomie ou en situa­tion de han­di­cap. Soit à peu près un·e Français·e sur cinq. Cela peut être un·e conjoint·e, un parent, un·e enfant, un frère ou une sœur. Des tra­jec­toires de vie tou­jours dif­fé­rentes avec un point com­mun pour tous·toutes : un sta­tut dif­fi­cile, pre­nant et dif­fi­cile à gérer au quo­ti­dien. C’est donc pour les sou­la­ger momen­ta­né­ment en leur offrant un peu de répit que la pla­te­forme Amaelles a été créée il y a plus de soixante-​dix ans.

Présentes dans les Ardennes, le Gard, le Haut-​Rhin, la Marne, la Meuse, l’Orne, la Saône-​et-​Loire et le ter­ri­toire de Belfort, les struc­tures de ce col­lec­tif fran­çais d’aide et de soins à la per­sonne accom­pagne les aidant·es au quo­ti­dien. À l’occasion de la Journée natio­nale des aidants qui se tient chaque année le 6 octobre, Amélie Barraud, res­pon­sable d’une struc­ture Amaelles dans l’Orne depuis 2013, revient pour Causette sur l’accompagnement pro­po­sé aux aidant·es fami­liaux et aux pro­blé­ma­tiques qu’ils·elles rencontrent. 

Causette : Qu’est que la pla­te­forme Amaelles ? 
Amélie Barraud :
Amaelles pro­pose un sou­tien per­son­na­li­sé et[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
black and white train on track

Faut-​il uti­li­ser le terme « racisé·e » ?

Vous l’avez sans doute déjà lu dans Causette. Vous l’avez cer­tai­ne­ment enten­du dans les débats sur le racisme. Depuis quelques années, l'expression « per­sonnes raci­sées » a fait irrup­tion pour dési­gner, pêle-​mêle, les per­sonnes...