fbpx

Jeanne-​Claude, grande oubliée du triomphe de Christo

La cou­ver­ture média­tique de l’empaquetage de l’Arc de Triomphe, œuvre post­hume des artistes Christo et Jeanne-​Claude montre qu’encore aujourd’hui, les femmes artistes sont invi­si­bi­li­sées. 

68th annual george foster peabody awards
© Peabody Awards

« Macron inau­gure l’Arc de Triomphe empa­que­té, le “rêve fou” de l’artiste Christo », titre Le Figaro. « Paris : l’incroyable empa­que­tage de l’Arc de Triomphe par Christo en huit images » en une du Parisien. « Arc de Triomphe empa­que­té : dans les cou­lisses de l’œuvre post­hume de Christo » peut-​on lire sur France Info. À en croire la cou­ver­ture média­tique, l’œuvre pari­sienne monu­men­tale et éphé­mère pen­sée par le couple d'artistes dits « Christo et Jeanne-​Claude » rem­porte un franc suc­cès depuis son inau­gu­ra­tion, place de l’Étoile, le 18 sep­tembre der­nier. Seule ombre au tableau – et pas des moindres – seul son nom à lui résonne. Un effa­ce­ment symp­to­ma­tique une fois de plus de l’invisibilisation des femmes artistes au pro­fit de leurs homo­logues mas­cu­lins. 

« On assiste au triomphe de Christo et à l’effacement de Jeanne-​Claude. Cette cou­ver­ture média­tique laisse à pen­ser que lui est le génie et elle son assis­tante, constate avec amer­tume Margaux Brugvin, his­to­rienne de l’art et créa­trice de conte­nus sur Instagram visant à (re)mettre en lumière des femmes artistes. Quand les his­to­riens de l’art se pen­che­ront sur cette œuvre dans 50 ans, ils ne liront que des archives qui com­portent[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés