Index diversité : pour la sociologue Rachida Brahim, « le seul moyen de mettre un terme aux inégalités est d’arrêter de classer les individus »

Le gouvernement veut lancer, avant l’été, un « index diversité » à destination des entreprises. L’idée : leur faire prendre conscience de leurs biais de recrutement en mesurant le nombre d’employé·es issu·es de minorités. Pour la sociologue Rachida Brahim, les inégalités viennent justement de cette tendance à catégoriser la société.

image001
Rachida Brahim © Estelle Doehr

Le gouvernement vient d’annoncer la création d’un « index diversité » dans les entreprises publiques et privées afin de mesurer la dimension inclusive de leur recrutement et de leur gestion des ressources humaines. Nombre de personnes en situation de handicap ou issues de la diversité… La future cartographie, mise en place cet été, doit reposer sur le volontariat des directions et des salarié·es et doit permettre de se faire une idée de la place accordée aux différentes minorités au sein des effectifs. Pour démêler les tenants et aboutissants de ce nouveau dispositif, Causette a notamment interrogé* la sociologue spécialiste des inégalités et de l’intersectionnalité, autrice de La race tue deux fois, (Syllepses, 2021), Rachida Brahim. 

Causette : L’index diversité peut-​il être efficace ? 
Rachida Brahim : Toutes les actions qui peuvent contribuer à lutter contre les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
causette 7

Révélations familiales

Un oncle sorti du placard, un père au passé d’espion, des grossesses cachées… Un jour, ils et elles ont fait éclater la vérité.

louise de bettignies 1880 1918 wikipedia a

Louise de Bettignies : espionnage et codes de maille

Tricoter tout en espionnant des trains ? Et pourquoi pas. Les agentes du réseau Ramble, dirigé par Louise de Bettignies pendant la Première Guerre mondiale, usaient des moyens les plus astucieux pour ne pas être repérées. Fin 1914, le nord...