fbpx
img 20201125 090900
Élisabeth Moreno, ministre déléguée en charge de l'Egalité, lors de la conférence de bilan du Grenelle, le 25 novembre 2020. © Tiphaine Thuillier

Grenelle contre les violences : le gouvernement défend son bilan

Un an après le grand rendez-​vous consacré à la lutte contre les violences au sein du couple, Élisabeth Moreno, la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, assure que toutes les mesures promises ont été engagées.

Mercredi 25 novembre, Journée mondiale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. C’est cette date ô combien symbolique qu’Élisabeth Moreno, qui a succédé à Marlène Schiappa au ministère de l’Égalité, a choisie pour faire le point sur les résultats obtenus depuis le Grenelle contre les violences conjugales. Il y a un an, Édouard Philippe, alors Premier ministre, promettait des « résultats ». Un an plus tard, Élisabeth Moreno reprend le terme à son compte. « Dès mon arrivée, j’ai voulu mettre en place une culture du résultat », a assuré la ministre, en préambule de son discours. Un terme un peu techno qui fait bizarre quand on songe à la réalité du sujet : des femmes qu’on frappe, des femmes qui meurent.

Lire aussi : Violences faites aux femmes : le combat continue 

L’urgence est toujours là

En l’occurrence, les chiffres n’ont guère bougé en la matière. Selon les données de l’Observatoire national des violences faites aux femmes publiées ce[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés