fbpx
CAUSETTE 108 EXORCISTES 2

Exorcisme : un sec­teur qui recrute

Chaque mois, un cher­cheur, une cher­cheuse, nous raconte sa thèse sans jar­gon­ner. Sur 666 pages, le cher­cheur Yves Cochennec, aujourd’hui psy­cho­logue, s’est inté­res­sé à la pos­ses­sion dia­bo­lique et à l’exorcisme catho­lique. À la fin des années 1980, les demandes d’exorcisme sont deve­nues telles que l’Église a dû mul­ti­plier la nomi­na­tion de prêtres « chas­seurs de démons ».

Causette : Vous avez assis­té à des séances d’exorcisme de l’Église catho­lique. En quoi cela consiste-​t-​il ?

Yves Cochennec : D’une manière géné­rale, l’exorcisme est un rite au cours duquel un prêtre tente de sou­la­ger une per­sonne qui, selon elle, est aux prises avec des forces du mal. Le prêtre s’adresse à Dieu, aux saints et aux anges afin qu’ils libèrent la per­sonne « pos­sé­dée ». 

Parmi les exor­cistes, cer­tains inter­pellent aus­si le diable et lui ordonnent de quit­ter le corps. Celui que j’ai obser­vé[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés