fbpx
HS10 job advisor © C.Proux Fortune Collective
© C.Proux

En entre­prise, l'enfer de la nota­tion entre sala­riés

Aisance à l’oral, qua­li­té d’écoute, sens de l’humour… Des entre­prises poussent leurs salarié·es à s’évaluer en per­ma­nence les uns les autres par le biais d’applications s’inspirant de Facebook, d’Uber ou de TripAdvisor.

Quand, vers 2015, la start-​up ber­li­noise où tra­vaillait Mathilde Ramadier a déci­dé d’équiper ses salarié·es avec l’appli 7Geese, les patrons les ont convoqué·es en grande pompe pour leur en faire la pro­mo. « 7Geese fonc­tionne comme un réseau social, se sou­vient cette autrice 1 et tra­duc­trice. On nous a deman­dé de créer un pro­fil, puis d’y affi­cher nos trois objec­tifs pour la semaine. Chacun devait ensuite com­men­ter et “liker” ceux des autres en fonc­tion de leur réa­li­sa­tion. » Chargée de rédi­ger des news­let­ters, la tren­te­naire s’interroge. « J’ai fait remar­quer qu’étant la seule fran­co­phone je ne voyais pas com­ment mes col­lègues pour­raient éva­luer mon tra­vail… » Un ange passe. Mais le patron s’en fiche : « Essaye de jouer le jeu ! » « J’ai donc rem­pli mon pro­fil et fait le mini­mum syn­di­cal », poursuit-​elle. Car l’outil, qu’on lui pro­met « fun », s’avère plus per­vers qu’il n’y paraît. « Quand votre[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés