fbpx
99 camp argeles sur mer 1939 © Capture ecran www.memorial argeles.eu
© Capture d'écran www.memorial-argeles.eu

En 1939, Lluïsa, 10 ans, fuit le fran­quisme et est inter­née dans le camp d'Argelès-sur-Mer

Comme des mil­liers d’autres répu­bli­cains espa­gnols, Lluïsa Miralles et sa mère ont fui l’avancée des troupes fran­quistes et pris la route de l’exil, direc­tion le sud de la France. C’est la Retirada, dont on com­mé­more cette année le 80e anni­ver­saire. À l’arrivée, le camp d’Argelès-sur-Mer…

30 jan­vier 1939, il fait très froid. Ce jour-​là, Lluïsa Miralles, 10 ans, et sa mère partent de Portbou, tout au nord de la Catalogne. C’est la deuxième fois qu’elles fuient le fran­quisme. Huit mois plus tôt, elles avaient déjà quit­té leur mai­saon à Ulldecona, un peu plus au sud.
Mais ce jour de jan­vier, il faut par­tir pour de bon. Direction la France. Les deux Lluïsa (mère et fille portent le même pré­nom) marchent ­plu­sieurs heures au milieu des vignes avant ­d’arriver à Cerbère, dans les Pyrénées-​Orientales, un poste-​frontière au bord de la mer. Il est midi envi­ron quand les gen­darmes les laissent[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés