99 camp argeles sur mer 1939 © Capture ecran www.memorial argeles.eu
© Capture d'écran www.memorial-argeles.eu

En 1939, Lluïsa, 10 ans, fuit le franquisme et est internée dans le camp d’Argelès-​sur-​Mer

Comme des milliers d’autres républicains espagnols, Lluïsa Miralles et sa mère ont fui l’avancée des troupes franquistes et pris la route de l’exil, direction le sud de la France. C’est la Retirada, dont on commémore cette année le 80e anniversaire. À l’arrivée, le camp d’Argelès-sur-Mer…

30 janvier 1939, il fait très froid. Ce jour-​là, Lluïsa Miralles, 10 ans, et sa mère partent de Portbou, tout au nord de la Catalogne. C’est la deuxième fois qu’elles fuient le franquisme. Huit mois plus tôt, elles avaient déjà quitté leur maisaon à Ulldecona, un peu plus au sud.
Mais ce jour de janvier, il faut partir pour de bon. Direction la France. Les deux Lluïsa (mère et fille portent le même prénom) marchent ­plusieurs heures au milieu des vignes avant ­d’arriver à Cerbère, dans les Pyrénées-​Orientales, un poste-​frontière au bord de la mer. Il est midi environ quand les gendarmes les laissent[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
shutterstock 667410454 A

PMA : qui pour suivre La Manif pour tous ?

« La mobilisation peut être immense », assurait encore récemment Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif pour tous (LMPT), lors d’une interview-​étape de son marathon médiatique. Depuis des semaines, elle travaille à mobiliser les...