fbpx
crucifix on wall with flowers
© Laura Allen

Crimes sexuels dans l’Église : payer permet-​il de réparer ?

Le 8 novembre, à l’issue d’une semaine d’assemblée plé­nière, les évêques de France ont annon­cé une série de réso­lu­tions visant à lut­ter contre la pédocriminalité. 

Un mois après le séisme du rap­port de la Ciase, la Commission indé­pen­dante sur les abus sexuels dans l’Église, les évêques de France ont acté, entre autres mesures, la créa­tion de l’Instance natio­nale indé­pen­dante de recon­nais­sance et de répa­ra­tion (Inirr) et un fonds d’indemnisation finan­cé par la vente de biens mobi­liers et immo­bi­liers des évêques et des dio­cèses. Un vrai tournant ?

Édouard Durand

Magistrat et copré­sident de la Commission indé­pen­dante sur l’inceste et les vio­lences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) 

« La répa­ra­tion se fait d’abord par la parole et le lan­gage. Il faut recon­naître la trans­gres­sion de la loi. Puis, la répa­ra­tion se fait par le soin. Ce psy­cho­trau­ma est très spé­ci­fique et doit béné­fi­cier d’un sui­vi spé­cia­li­sé, hélas encore trop peu répan­du. Enfin se pose la[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
CentresEducatifsFermés

Centres édu­ca­tifs fer­més : l’État récidive

Créés en 2002, les centres éducatifs fermés sont censés être une alternative à la prison pour les mineur·es délinquant·es. Ils accueillent en moyenne 1 500 jeunes chaque année. À partir de 2021, le gouvernement attaque la construction de vingt...