fbpx

Crash du Malabar Princess : chasse aux tré­sors dans les gla­ciers

Le 3 novembre 1950, un avion de la com­pa­gnie Air India s’écrase au som­met du mont Blanc. Le Malabar Princess trans­por­tait quarante-​huit per­sonnes et – paraît-​il – des lin­gots d’or. Un second crash, seize ans plus tard, au même endroit, conti­nue d’alimenter la légende. Depuis, des passionné·es arpentent la mon­tagne pour col­lec­ter les débris des deux engins.

plane crash wrecks glacier des bossons mont blanc massif chamonix haute savoie 1993 france. image shot 1993. exact date unknown
© Serge Moumart/​Alamy Stock Photos – Jean-​Baptiste D

Peut-​être avez-​vous vu le film Malabar Princess, sor­ti en 2004. à l’affiche : Jacques Villeret, Michèle Laroque et Claude Brasseur. Synopsis : au pied du mont Blanc, Tom, 8 ans, espère retrou­ver sa mère dis­pa­rue cinq ans aupa­ra­vant, en recher­chant l’épave de l’avion indien qui s’est écra­sé. Cette fic­tion ins­pi­rée de la réa­li­té fait allu­sion au fameux tré­sor, mais laisse pla­ner le mys­tère. Celui-​ci com­mence le 3 novembre 1950 avec une tem­pête qui s’abat sur les Alpes. Le Malabar Princess est repé­ré pour la der­nière fois à 25 kilo­mètres au nord-​ouest de Grenoble, peu après 10 h 30. Quelques minutes plus tard, il per­cute le rocher de la Tournette à 4 677 mètres d’altitude. Parti de Bombay, il devait relier Londres. Il n’arrivera jamais à Genève pour son escale. 

Le 6 novembre, vingt-​cinq guides de haute mon­tagne ­s’approchent des lieux de l’accident pour ten­ter de sau­ver les éven­tuels res­ca­pés, mais ils sont pris dans une[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés