fbpx
Voiture de la Police nationale
© Wikimedia commons

"Complément d’enquête" révèle que le patron du syn­di­cat alliance a fait réin­té­grer des agents radiés et condam­nés par la jus­tice pour violences

Le der­nier volet du maga­zine d’investigation, dif­fu­sé ce jeu­di soir sur France 2, révèle que Fabien Vanhemelryck a défen­du en per­sonne deux poli­ciers de Pau qui avaient roué de coups pen­dant treize minutes un ado­les­cent menot­té. Radiés et condam­nés par la jus­tice, ils ont fina­le­ment été réintégrés.

Les révé­la­tions sont acca­blantes. Intitulé Police : quand les syn­di­cats font la loi, le der­nier numé­ro du maga­zine d’investigation Complément d’enquête, qui sera dif­fu­sé ce jeu­di 1er novembre à 23 heures sur France 2, s’attaque aux dérives des syn­di­cats poli­ciers. L’une d’elles, notam­ment, concerne la réin­té­gra­tion de deux poli­ciers radiés de la police natio­nale et condam­nés par la jus­tice pour « vio­lences volon­taires en réunion sur mineur ». Selon un procès-​verbal consul­té par le maga­zine, Fabien Vanhemelryck, le res­pon­sable du syn­di­cat poli­cier Alliance, a tout fait pour réin­té­grer deux agents de Pau (Pyrénées-​Atlantiques), rap­porte France Info en amont de la diffusion. 

L’histoire que raconte Complément d’enquête com­mence entre les murs du com­mis­sa­riat de Pau le 20 octobre 2019. En pleine nuit, un mineur de seize[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés