fbpx
47958128736 47e412e2d1 c
@gaidigphotography

Comment la figure de Bilal Hassani fait du bien aux jeunes hommes gays

Traité par le chro­ni­queur Matthieu Delormeau de « fol­lasse », le chan­teur Bilal Hassani débarque ce 17 sep­tembre dans Danse avec les stars. En assu­mant son excen­tri­ci­té éblouis­sante autant que son homo­sexua­li­té, le jeune homme d'origine magh­ré­bine est, mal­gré l'homophobie ordi­naire, deve­nu un modèle pour de nom­breux jeunes hommes du pays.

« Je n’ai rien contre Bilal Hassani mais un mec qui a une per­ruque et des faux cils, déso­lé, mais je ne me recon­nais pas en ce style de gay. » Lundi 6 sep­tembre der­nier, sur le pla­teau de Touche Pas à Mon Poste, Matthieu Delormeau com­men­tait la par­ti­ci­pa­tion de Bilal Hassani dans la nou­velle édi­tion de Danse Avec Les Stars qui démarre ce ven­dre­di. Le chro­ni­queur s’est aga­cé que le chan­teur soit le pre­mier homme de l’émission à dan­ser avec un autre homme en poin­tant du doigt l’esthétique de Bilal Hassani qui se pré­sente sur scène comme sur ses réseaux sociaux avec des per­ruques et un maquillage spec­ta­cu­laire. Pour lui, l’émission a choi­si de sélec­tion­ner un homme gay comme le chan­teur car « il faut que lorsque les gens regardent la télé, ils se disent " tiens, je recon­nais le gay " parce que s'il est " nor­mal " on ne recon­nait pas qu’il est gay. » Ainsi, la pré­sence de Bilal Hassani dans Danse Avec Les Stars ne serait pas due[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés