fbpx
Capture d’écran 2022 03 29 à 11.30.09
©CUSAI

Code du tra­vail : les blagues sexistes entrent dans la défi­ni­tion du har­cè­le­ment sexuel

Les pro­pos, blagues ou com­por­te­ments à conno­ta­tion sexiste seront, à par­tir de ce 31 mars, sus­cep­tibles d’être qua­li­fiés de « har­cè­le­ment sexuel » dans le code du tra­vail, et donc, d’être pour­sui­vis pénalement. 

La loi qui entre en vigueur ce 31 mars entend ren­for­cer et dur­cir la répres­sion du sexisme au tra­vail. Concrètement, la loi por­tée par le groupe par­le­men­taire LREM et pro­mul­guée le 2 août 2021 prévoit[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
125 ecole a la maison. gros pour causette

L'école à la mai­son : un pro­blème vraiment ?

Dans le viseur de l’État, car soupçonnée de contrevenir aux principes républicains, l’instruction en famille, jusqu’alors libre, devra désormais faire l’objet d’une dérogation. Les associations de parents adeptes de ce mode d’instruction...