109 legalisation accompagnement sexuel handicap sophie cluzel wikipedia
La secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel.

Allocation aux adultes han­di­ca­pés : une péti­tion fait bou­ger le Sénat

Face au suc­cès d’une péti­tion en ligne récla­mant la fin de la prise en compte des reve­nus des conjoint·es dans le cal­cul de l’Allocation aux adultes han­di­ca­pés (AAH), le Sénat vient de dési­gner un rap­por­teur. Une bonne nou­velle, mais rien n’est réglé. 

A chaque fois qu’elle se connecte sur le site de la caisse d’allocations fami­liales (CAF) pour faire le sui­vi de ses ver­se­ments d’Allocation aux adultes han­di­ca­pés (AAH), Stéphanie1, 27 ans, a la boule au ventre. Elle redoute que son allo­ca­tion, qu’elle per­çoit depuis l’été der­nier, ne soit pas ver­sée cor­rec­te­ment. Diagnostiquée comme autiste il y a quelques années, elle a dû four­nir des docu­ments attes­tant de son han­di­cap et de son inca­pa­ci­té à tra­vailler. Normalement, l’AAH est ver­sée aux per­sonnes dont le taux d’incapacité est de 80% mini­mum. Mais elle peut aus­si être ver­sée en cas de taux d’incapacité entre 50 et 79%, à condi­tion qu’il y ait « une res­tric­tion sub­stan­tielle et durable d’accès à un emploi ». C’est le cas de Stéphanie, dont l’incapacité est infé­rieure à 80% mais qui ne peut pas envi­sa­ger de mener une acti­vi­té pro­fes­sion­nelle à temps plein. D'ailleurs, elle a dû mettre ses études en som­meil depuis le pre­mier confi­ne­ment, ne par­ve­nant à pas à suivre à les cours à dis­tance. « Je me fatigue[…]

  1. Le pré­nom a été modi­fié[]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés