fbpx
four children standing on dirt during daytime
©Ben Wicks

Adoption : les craintes des asso­cia­tions face à la réforme Limon

La loi Limon, exa­mi­née depuis le 17 jan­vier à l’Assemblée en seconde lec­ture, sus­cite de nom­breuses craintes dans le milieu asso­cia­tif de l’adoption. 

Ouvrir l’adoption aux couples non mariés, abais­ser l’âge mini­mal requis pour les parents et faci­li­ter l’adoption des enfants délaissé·es. Tels sont les objec­tifs de la réforme Limon exa­mi­née par l’Assemblée natio­nale en seconde lec­ture depuis le 17 jan­vier. La pro­po­si­tion de loi, por­tée par la dépu­tée LREM Monique Limon et sou­te­nue par le gou­ver­ne­ment, vise à « faci­li­ter et sécu­ri­ser l’adoption » en par­tant du constat qu'aujourd’hui, peu d’enfants par­mi celles et ceux qui ont le sta­tut de pupille de l’Etat sont placé·es en vue d’une adop­tion. Pour y remé­dier, la loi Limon sou­haite notam­ment l'ouverture de l’adoption aux couples pac­sés et aux concubin·es. Actuellement seuls les couples mariés et les céli­ba­taires peuvent candidater. 

Lire aus­si : Adoption : l'indispensable réforme

Supprimer le « consen­te­ment à l’adoption » 

Une pro­po­si­tion de loi qui sus­cite depuis le départ les craintes et les inquié­tudes les plus vives de la part des asso­cia­tions d’adoption. Car si l'ambition est de « dérin­gar­di­ser »[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
216147 France Danemark Feminine   Match amical  avril 2019

Celles qui vont faire le show

Cette sélection de onze joueuses, établie d’après les différentes équipes alignées par la coach lors des derniers matchs amicaux et deux ou trois « paris » de Causette, devrait se retrouver sur le terrain.