moreno 960x320
Photo issue du site gouvernement.fr © DR

À peine ministre, Élisabeth Moreno fait déjà grincer des dents

Après une carrière dans la tech, Élisabeth Moreno a été nommée, le 6 juillet, ministre déléguée à l’Égalité femmes-​hommes, à la Diversité et à l’Égalité des chances. Cette cheffe d’entreprise de 49 ans intègre la galaxie macronienne, en remplacement de Marlène Schiappa, promue ministre déléguée chargée de la Citoyenneté. Un choix qui en laisse plus d’un·e sceptique.

Attendue tout le week-​end, la composition du gouvernement de Jean Castex a été dévoilée le lundi 6 juillet, à 19 heures. Parmi les nominations qui ont immédiatement fait jaser, celle d’Élisabeth Moreno. Inconnue du public et du monde politique, cette dirigeante d’entreprise de 49 ans décroche le ministère dédié à l’Égalité femmes-​hommes, auquel s’ajoutent désormais les missions Diversité et Égalité des chances.

Mais qui est Élisabeth Moreno ? La nouvelle ministre est avant tout une pro du high-​tech. Présidente, depuis janvier 2019, de HP Afrique, le groupe américain spécialisé dans l’informatique et le multimédia, elle a auparavant dirigé le fabricant chinois d’ordinateurs et de téléphones, Lenovo. De 2002 à 2012, elle fait ses armes chez Dell. Mais c’est la petite entreprise de trente salariés, qu’elle a créée à 20 ans avec son ex-​mari, qui l’a initiée au monde des affaires.

Née en 1970 au Cap-​Vert, Élisabeth Moreno est arrivée en France à l’âge de 7 ans. Sa famille s’installe dans Essonne, dans le 91. « Je cochais toutes les cases de l’impossibilité : des parents qui ne savent ni lire ni écrire, une femme, noire, élevée dans une cité et évoluant dans le bâtiment puis les[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés