fbpx
Manifestation 18 octobre 2022
Dans le cortège de la CGT le 18 octobre 2022 à Paris © A.C.

A Paris, plu­sieurs mil­liers de manifestant·es pour récla­mer une hausse des salaires

A l'appel d'une inter­syn­di­cale à la grève géné­rale pour récla­mer la hausse des salaires et s'opposer aux réqui­si­tions dans les raf­fi­ne­ries, des mil­liers de manifestant·es ont mar­ché dans les rues des grandes villes ce 18 octobre. Reportage à Paris.

Gigi a 70 ans et touche 1200 euros de retraite. Cette année, elle a vu ses charges aug­men­ter beau­coup plus vite que sa pen­sion. Conséquence, concer­nant son ali­men­ta­tion, « il y a des choses qu'[elle] ne se per­met plus d'acheter et fait atten­tion à tout, comme tout le monde. » Cet après-​midi du 18 octobre, à l'appel d'un mou­ve­ment natio­nal inter­pro­fes­sion­nel et inter­syn­di­cal qui mobi­lise dans les grandes villes du pays pour la hausse des salaires, elle a rejoint place d'Italie (Paris XIIIè) le cor­tège pari­sien parce que, dit-​elle, « nous sommes arri­vés au moment où c'est insup­por­table de voir les capi­taux explo­ser et les gens se retrou­ver dans des situa­tions dif­fi­ciles ». Autour d'elle, dans le voi­si­nage de son quar­tier popu­laire à Paris, elle voit « des tra­vailleurs qui ont besoin d'aller dans des asso­cia­tions pour trou­ver de quoi se nour­rir ». « C'est inoui, on devrait pou­voir vivre de son salaire, non ? », s'indigne-t-elle[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés