fbpx
Capture d’écran 2022 03 15 à 11.25.52
Marina Ovsyannikova brandit une pancarte dénonçant l’intervention militaire russe en Ukraine, pendant le journal télévisé de la chaîne publique de Russie, Pervy Kanal, le 14 mars 2022. ©Capture d'écran Pervy Kanal

« Ne croyez pas la pro­pa­gande » : le geste héroïque de Marina Ovsyannikova en plein jour­nal télé­vi­sé russe

Mise à jour du 15/​03/​21 – 17h : Marina Ovsyannikova a été condam­née ce mar­di après-​midi à une amende de 30 000 roubles (243 euros) et a été libé­rée, a indi­qué un tri­bu­nal mos­co­vite. La jour­na­liste russe était jugée pour sa vidéo enre­gis­trée dans laquelle elle vio­lait les lois sur les mani­fes­ta­tions. Elle ris­quait dix jours de déten­tion. Ce qui signi­fie qu’elle n’a pas – pour l'heure – été incul­pée du crime de publi­ca­tion « d’informations men­son­gères » sur l’armée russe.
Plus tôt dans l'après-midi, Emmanuel Macron a récla­mé à Moscou « toute la clar­té » sur la situa­tion de Marina Ovsyannikova. « Nous allons lan­cer des démarches visant à offrir une pro­tec­tion, soit à l’ambassade, soit asi­laire, à votre confrère », a décla­ré le pré­sident fran­çais devant la presse, ajou­tant qu’il aurait « l’occasion lors de [son] pro­chain entre­tien avec le pré­sident Poutine de pro­po­ser cette solu­tion de manière directe ».

La jour­na­liste et pro­duc­trice de télé­vi­sion russe Marina Ovsyannikova a été arrê­tée pour avoir fait irrup­tion, lun­di soir en direct dans le jour­nal télé­vi­sé le plus regar­dé de Russie, avec une pan­carte cri­ti­quant l’offensive mili­taire du Kremlin en Ukraine. Le pré­sident ukrai­nien, Volodymyr Zelensky a remer­cié son geste invi­tant les « Russes à se battre »

Elle[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés