Mathieu Magnaudeix : « Le mandat de Trump a marqué l’avènement des combats intersectionnels »

ocasio cortez2
Éditions La Découverte © DR

Dans son ouvrage Génération Ocasio-​Cortez, les nouveaux activistes américains, le journaliste de Mediapart dresse le portrait d’une nouvelle génération militante où les femmes ont la part belle. 

Ce livre donne envie de remercier Donald Trump. En général, on veut plutôt le maudire, lui et sa politique misogyne et raciste. Mais son arrivée au pouvoir a eu un grand mérite : réveiller les ardeurs politiques d’une catégorie méconnue d’activistes, les organizers. Si la pratique du community organizing, méthode de mobilisation locale, existe depuis les années 1930 aux États-​Unis, elle a pris tout son sens depuis l’arrivée au pouvoir du twitto déchaîné @realDonaldTrump. « Face à lui, s’indigner ou protester ne suffit pas », écrit le journaliste Mathieu Magnaudeix, longtemps correspondant de Mediapart aux États-​Unis, dans l’introduction de son livre Génération Ocasio-​Cortez, les nouveaux activistes américains*. Il y dresse le portrait d’opposant·es, souvent jeunes, qui ont choisi de résister avec enthousiasme et créativité. Gros plan sur le réveil de la nouvelle gauche américaine, plus inclusive et plus jeune, à l’image[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés