fbpx
DSCF6864@ Eugénie Baccot
Lori Lightfoot, élue maire de Chicago (Illinois), sur la scène de l’arène Wintrust, pour son investiture, le 20 mai. © Eugénie Baccot/ Divergence pour Causette

Lori Lightfoot : la nou­velle maire de Chicago

L’annonce de sa vic­toire a fait le tour du monde. À 56 ans, elle est la pre­mière femme noire les­bienne à la tête de la troi­sième plus grande ville des États-​Unis. Qu’il s’agisse des vio­lences poli­cières, des droits des femmes et des per­sonnes LGBT ou de sa vie de famille, Lori Lightfoot entend ne rien lâcher.

Dans un stade bon­dé, le lun­di 20 mai 2019, après la pres­ta­tion d’un orchestre jouant au vio­lon At Last, de la chan­teuse Etta James, Lori Lightfoot, veste bleu clair sur les épaules, monte enfin sur la scène de l’arène Wintrust, à Chicago (Illinois), accla­mée par des cen­taines de par­ti­sans. Des prières et des béné­dic­tions d’un imam, d’un rab­bin, d’un prêtre et d’une pas­teure émaillent la céré­mo­nie. À ses côtés, son épouse, Amy Eshleman, leur fille de 11 ans, Vivian, ain­si que sa mère, ses frères et ses sœurs. 

Alors qu’elle n’avait jamais can­di­da­té à une élec­tion aupa­ra­vant, Lori Lightfoot a été élue avec 74 % des voix pour ce scru­tin muni­ci­pal. Si elle vit aujourd’hui à Chicago, elle a gran­di dans l’Ohio, où ses deux parents se sont connus après avoir démé­na­gé du Sud ségré­ga­tion­niste, où ils avaient pas­sé leur enfance dans les années 1920. Son père, ancien agri­cul­teur, fut, par la suite, à la fois concierge et bar­bier, et sa mère tra­vaillait comme secré­taire médi­cale.

Avocate et pro­cu­reure, Lori Lightfoot a été à la tête d’une task force (groupe de tra­vail) pour réfor­mer la police, créée par le pré­cé­dent maire, fin 2015, à la suite du meurtre d’un ado­les­cent noir, Laquan McDonald, par un poli­cier blanc. Le pre­mier poli­cier de la ville, en ser­vice, à avoir été recon­nu cou­pable du meurtre d’un Noir amé­ri­cain. Elle a alors pro­duit un rap­port d’enquête sur les morts en garde à vue, sur les allé­ga­tions d’usage exces­sif de la force et sur le racisme sys­té­mique, qui gan­grène la police de Chicago. 

Lors de son dis­cours d’investiture, elle a rap­pe­lé ses valeurs et s’est enga­gée à rendre Chicago « plus forte, plus juste et plus pros­père », et à débar­ras­ser la ville de la ­cor­rup­tion et de la vio­lence. 

« C'est un moment his­to­rique »

Malgré les applau­dis­se­ments, les habitant·es de Chicago n’oublient pas les pro­blèmes[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hs9 clarenore stinnes 2 l capture ecran youtube

Clärenore Stinnes, pilote à fond la caisse

À 24 ans, elle inflige une dégelée à ses adversaires masculins lors d’un rallye international. Puis, cumulant les victoires, Clärenore Stinnes se lance, deux ans plus tard, dans un tour du monde en voiture. Le premier du genre.