Pro choice street art in Argentina
Un pochoir pour le droit à l'avortement en Argentine en 2013 © Beatrice Murch - Wikimedia commons

Le oui historique de l’Argentine en faveur de l’avortement donne de l’espoir à l’Amérique du sud

Le Congrès argentin a adopté mercredi 30 décembre la loi légalisant l’avortement. Après les députés le 11 décembre, le Sénat a, à son tour, ratifié le texte autorisant l’interruption volontaire de grossesse jusqu’à quatorze semaines et sans condition. Une révolution pour l’Amérique du sud où les lois contre l’avortement comptent parmi les plus restrictives du monde.

Une marée verte, symbole du combat pour le droit à l’avortement, pourrait bien submerger l’Amérique du sud, territoire empreint de machisme où les valeurs religieuses conservatrices sont légion. Mercredi 30 décembre, deux ans après avoir été rejeté par le parlement de Buenos Aires sous la pression de l’Église catholique, l’avortement sur simple demande est devenu légal en Argentine. Peu après 4 heures du matin et à l’issue de douze heures d’intenses discussions, les sénatrices et sénateurs ont en effet approuvé à 38 voix contre 29 (et une abstention) le projet de loi du gouvernement. Après des années de combat, c’est une avancée historique en faveur des droits des femmes dans un pays traditionnellement catholique qui[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
hs9 clarenore stinnes 2 l capture ecran youtube

Clärenore Stinnes, pilote à fond la caisse

À 24 ans, elle inflige une dégelée à ses adversaires masculins lors d’un rallye international. Puis, cumulant les victoires, Clärenore Stinnes se lance, deux ans plus tard, dans un tour du monde en voiture. Le premier du genre.