fbpx

Laura Kövesi : icône de la lutte anticorruption

Ancienne bas­ket­teuse de haut niveau, icône de la lutte anti­cor­rup­tion en Roumanie, Laura Kövesi dirige le nou­veau Parquet euro­péen à Luxembourg. Une ins­ti­tu­tion inédite, entrée en action il y a un an pour pro­té­ger les inté­rêts finan­ciers de l’Union européenne.

Laura Kövesi 026 Brute
Laura Kövesi © Manuel Braun pour Causette

« Je ne peux pas sou­rire : je mets des gens en pri­son ! » Laura Kövesi a délais­sé ses dos­siers trente minutes pour poser. Elle n’aime pas ça, mais plai­sante volon­tiers avec le photo­graphe, sous l’œil de son offi­cier de sécu­ri­té. Par la baie vitrée, elle regarde la cour de jus­tice de l’Union euro­péenne. Sans doute cogite-​t-​elle sur ses dizaines d’enquêtes en cours. 

Laura Kövesi, c’est l’histoire d’une femme, limo­gée pour avoir trop bien fait son tra­vail, qui prend aujourd’hui sa revanche. Une grande brune de 1,82 mètre, pas­sée des par­quets de bas­ket aux par­quets cri­mi­nels. À l’approche de ses 49 ans, elle a consa­cré plus de la moi­tié de sa vie à « mettre des gens en pri­son ». En Roumanie d’abord, et main­te­nant à Luxembourg, depuis cette tour de dix-​sept étages. Pour des rai­sons de sécu­ri­té, son bureau ne peut pas accueillir le shoo­ting photo. 

Une « aven­ture unique »

Il aura fal­lu plus d’un an pour la ren­con­trer. En même temps, il aura fal­lu plus de vingt ans à l’institution qu’elle dirige pour voir le jour. On pou­vait bien patien­ter un peu. La voi­là sou­riante, déten­due et d’humeur badine, mal­gré la pres­sion qui pèse sur ses épaules. Elle répète sa joie. « Je suis très heu­reuse d’être ici, je suis hono­rée et débor­dée à la fois. Je me sens sur­tout très fière en tant que femme d’Europe de l’Est que l’on m’ait confié cette res­pon­sa­bi­li­té. Le Parquet euro­péen n’a aucun pré­cé­dent, c’est une aven­ture unique. L’équipe est incroyable. Ils sont pro­fes­sion­nels, cou­ra­geux, construc­tifs. Ils ne sont pas juste ici pour avoir une car­rière européenne. »

« J’ai le sen­ti­ment d’avoir atteint le maxi­mum dans ma car­rière. En tant que pro­cu­reur, vous ne pou­vez pas rêver meilleur poste. Mais[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
125 abas women riot wikipedia

La guerre des femmes au Nigeria oubliée de 1929

À la fin de la décen­nie 1920, dans un sys­tème colo­nial leur ayant reti­ré toute place, des mil­liers de femmes du sud-​est du pays se sont réunies pour pro­tes­ter. Un évé­ne­ment long­temps oublié, connu sous le nom de « guerre des...