fbpx
sfa022806409
Lai Choi San (deuxième en partant de la droite), à bord de son navire. Elle possédait en outre une flotte de douze jonques armées. © L. Ekkers/Spaarnestad Photo

Lai Choi San, la fli­bus­tière de Macao

Au début du XXe siècle, les côtes du sud de la Chine sont infes­tées de pirates. Parmi eux, une femme : Lai Choi San. À 40 ans, elle est à la tête d’une flotte de douze navires qui rackettent et ran­çonnent tout ce qui passe au large de Macao. En 1930, un jour­na­liste amé­ri­cain a pu ren­con­trer cette dame de fer.

Un pirate, c’est poi­lu, borgne et cras­seux. Ça écume les mers, pous­sé par la faim ou l’appât du gain. Ça déterre des tré­sors, ça part à l’abordage le cou­teau entre les dents, ça s’enivre de femmes et d’alcool. C’est en tout cas ce que nous content depuis la nuit des temps Homère, Defoe ou Stevenson… Mais la lit­té­ra­ture oublie que la pira­te­rie s’est aus­si conju­guée au fémi­nin. À toutes les époques, des « ama­zones des mers » se sont illus­trées par leur habi­le­té au com­bat et à la navi­ga­tion. Parmi elles, Lai Choi San. Dans les années 1920–1930, cette Chinoise régnait sur les eaux de Macao, colo­nie por­tu­gaise située non loin de Hongkong, connue pour ses tri­pots et ses nuits interlopes.

À cette époque, le sud de la Chine est le royaume des pirates. Sur les routes mari­times, des ban­dits bien orga­ni­sés ter­ro­risent, attaquent,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
tete d une statue se trouvant au temple d hatchepsout deir el bahari egypte

Hatshepsout, Madame le pharaon

Hatshepsout, qui régna sur l’Égypte au XVe siècle avant notre ère, n’est pas la première reine connue, mais la première à avoir laissé de nombreux témoignages de son influence.

npg d34632 ann zingha by achille deveria printed by franaois le villain published by edward bull published by edward churton after unknown artist

Anna Zingha, reine de fer

Cette souveraine redoutée a combattu les envahisseurs portugais pendant plus de trente ans. Parfois décrite comme une femme cruelle et cannibale, elle incarne pourtant une figure majeure de la résistance anticoloniale.

sfa022806409

Lai Choi San, la fli­bus­tière de Macao

Au début du XXe siècle, les côtes du sud de la Chine sont infestées de pirates. Parmi eux, une femme : Lai Choi San. À 40 ans, elle est à la tête d’une flotte de douze navires qui rackettent et rançonnent tout ce qui passe au large de Macao.