fbpx
msf
© Nicolas Guyonnet/MSF

Journée mon­diale de l'aide huma­ni­taire : « le droit inter­na­tio­nal huma­ni­taire est de plus en plus sou­vent bafoué »

Tous les ans, la jour­née du 19 juillet est consa­crée à sen­si­bi­li­ser le public aux acti­vi­tés huma­ni­taires et à rendre hom­mage aux travailleur·euses qui risquent leur vie en por­tant secours. Causette dresse un état des lieux de la situa­tion de l’action huma­ni­taire dans le monde.

En 2020, 108 travailleur·euses huma­ni­taires ont été tués, 242 bles­sés et 125 kid­nap­pés, selon l’organisation Aid Worker Security Database. Cette année, 78 ont déjà trou­vé la mort en mis­sion. La grande majo­ri­té d'entre eux sont des travailleur·seuses huma­ni­taires natio­naux, plus expo­sés aux risques car inter­ve­nant sou­vent en pre­mière ligne. La jour­née mon­diale de l’aide huma­ni­taire leur rend hom­mage. Elle est célé­brée le jour anni­ver­saire de l’attaque visant le com­plexe des Nations Unies à Bagdad, le 19 août 2003, qui a coû­té la vie à 22 per­sonnes. Depuis,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
LH BIKERNI 032019   050

Inde : l'échappée belle des Bikerni

Chaque week-end, les membres du premier club indien de motocyclisme féminin sillonnent, sur des deux-roues mythiques, les routes du pays. Ces motardes revendiquent leur droit à l’aventure et à l’autonomie. Un défi dans une société patriarcale.

110 white noise 1 niklas grapatin

Nocives nuées

Lors de ses promenades nocturnes à Dacca, capitale surpeuplée du Bangladesh, Niklas Grapatin a voulu mettre en lumière l’immense pollution atmosphérique qui étouffe la ville.