fbpx
woman in white shirt standing near railings during night time
©Roméo A.

Japon : la longue lutte des femmes mariées pour obte­nir le droit de conser­ver leur nom de "jeune fille"

La loi japo­naise n’autorise pas l’usage dans un couple marié des deux noms de famille. Les femmes sont donc sou­vent obli­gées d’abandonner leur nom de jeune fille à leur mariage pour celui de leur époux. 

Au Japon, il est tou­jours illé­gal qu’un couple marié porte des noms de famille dif­fé­rents. À moins qu’il s’agisse d’un « mariage inter­na­tio­nal », c’est-à-dire d’un mariage entre un·e ressortissant·e japonais·e et un·e ressortissant·e étranger·ère, selon l’article 750 du code civil japo­nais, les époux sont, en effet, tenus de par­ta­ger le même nom, le plus sou­vent celui du mari. 

C’est le constat du nou­vel épi­sode de la série esti­vale de France Inter sur les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
sharrock iraq flamingos hd 18 a

Irak : le vol sans retour des fla­mants roses

Au sud-est de Bagdad, dans la province marécageuse de Maysan, un important braconnage de cet échassier migrateur secoue une région marquée par les trafics et la pauvreté. Les autorités ne s’attaquent que timidement à cette activité illégale...