fbpx
angleterre gertrude bell
Gertrude Bell, femme de lettres et exploratrice britannique. © Albert Harlingue / Roger-Viollet - Liam Sims

Gertrude Bell, l’aventurière des sables

Le des­sin des fron­tières de l’Irak ? C’est elle. La stra­té­gie bri­tan­nique en Mésopotamie dans les années 1920 ? Idem. Le pre­mier musée de Bagdad ? Aussi… Archéologue, espionne, alpi­niste, Gertrude Bell a pas­sé sa vie à son­der les déserts du Moyen-​Orient. Elle en est deve­nue la « reine sans cou­ronne ».

Gertrude Bell a tou­jours eu deux carac­té­ris­tiques prin­ci­pales : le fait d’être une intel­lec­tuelle et celui d’être une tête brû­lée. À 13 ans, en 1881, la fillette se réjouit de lire The Tower of London, un bou­quin « plein de meurtres et de tor­tures […], très sym­pa­thique », écrit-​elle dans une lettre à sa famille. À 20 ans, lors de son grand oral à Oxford – une époque où les étu­diantes devaient par­fois assis­ter au cours de dos, pour ne pas regar­der le pro­fes­seur en face – elle contre­dit ouver­te­ment le jury en cri­ti­quant le roi Charles Ier. Cela ne l’empêche pas d’être la pre­mière femme à sor­tir major de sa pro­mo­tion de la fac d’Histoire… Au grand dam de sa belle-​mère, Gertrude prend alors seule le métro et s’insurge de ne pas être invi­tée aux garden-​parties de ses cama­rades mas­cu­lins. La jeune femme affiche très tôt son désir de bous­cu­ler l’ordre éta­bli. Seule excep­tion : la cause fémi­niste, puisqu’elle fait un temps par­tie de la Ligue bri­tan­nique des femmes, un comi­té anti­su­fra­gette… dont les argu­ments sont : tant que les femmes croi­ront que leur domaine est la cui­sine et la chambre à cou­cher, elles ne pour­ront prendre part au débat poli­tique ni aux déci­sions sur la nation. 

La vie de Gertrude Bell débute dans un cadre on ne peut plus pai­sible. Elle naît le 14 juillet 1868, dans un domaine cos­su du nord de l’Angleterre, dans une famille de riches indus­triels. Sa mère décède lorsqu’elle a 3 ans. Elle noue alors un lien pro­fond avec son père, qui l’encouragera dans qua­si toutes les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés