fbpx

En Pologne, des évêques profitent du Covid-​19 pour stigmatiser un peu plus encore l’avortement

En pleine épidémie de coronavirus, des évêques polonais ont émis des réserves quant à l’utilisation des vaccins Astra Zeneca et Johnson & Johnson. Pour eux, l’utilisation de cellules issues de fœtus avortés il y a plus de trente ans dans l’élaboration du vaccin constituerait une « objection morale ».

9c3c kojymq
© Hakan Nural

Les vaccins Astra Zeneca et Johnson & Johnson sont la cible d’une rumeur qui a beaucoup circulée en fin d’année 2020, lors de l’apparition des premiers vaccins contre le Covid-​19. Plusieurs pages sur les réseaux sociaux relayaient l’information selon laquelle les sérums d’immunité contiendraient des cellules fœtales. Depuis, des articles de fact checking ont démontré que ce type d’affirmations était erroné : les vaccins qui nous sont injectés ne contiennent pas de cellules de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés