fbpx

Anne Bonny, pirate des Caraibes

Accusées de por­ter la poisse, les femmes n’étaient pas les bien­ve­nues à bord des navires pirates*. Mais Anne Bonny, déter­mi­née à prendre le large, se tra­ves­tit pour embar­quer et sera l’une des fli­bus­tières les plus célèbres du XVIIIe siècle. Sa vie est deve­nue une légende qui, dit-​on, conti­nue d’être contée dans les tavernes des ports. 

wiki female pirate anne bonny
Anne Bonny. © Wikipédia

« La pré­sence de jeunes gar­çons ou de femmes est inter­dite. Celui que l’on trou­ve­ra en train de séduire une per­sonne de l’autre sexe et de la faire navi­guer dégui­sée sera puni de mort. » Le code d’honneur des pirates ne laisse aucun doute, la gent fémi­nine n’a pas sa place à bord. Mais ce genre de règle n’a jamais arrê­té Anne Bonny. Cette Irlandaise serait née à Cork en 1697, d’une liai­son entre un homme de loi, William Cormac, et sa domes­tique. Devant le scan­dale, William prend sa maî­tresse et sa fille sous le bras, direc­tion l’Amérique. La famille s’installe en Californie et fait for­tune. Si Cormac rêve d’un bon par­ti pour sa fille, cette der­nière s’illustre sur­tout par ses accès de colère, ses manières de « gar­çon » et son auto­ri­ta­risme. Éprise de liber­té, la jeune[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés