Anne Bonny, pirate des Caraibes

Accusées de porter la poisse, les femmes n’étaient pas les bienvenues à bord des navires pirates*. Mais Anne Bonny, déterminée à prendre le large, se travestit pour embarquer et sera l’une des flibustières les plus célèbres du XVIIIe siècle. Sa vie est devenue une légende qui, dit-​on, continue d’être contée dans les tavernes des ports. 

wiki female pirate anne bonny
Anne Bonny. © Wikipédia

« La présence de jeunes garçons ou de femmes est interdite. Celui que l’on trouvera en train de séduire une personne de l’autre sexe et de la faire naviguer déguisée sera puni de mort. » Le code d’honneur des pirates ne laisse aucun doute, la gent féminine n’a pas sa place à bord. Mais ce genre de règle n’a jamais arrêté Anne Bonny. Cette Irlandaise serait née à Cork en 1697, d’une liaison entre un homme de loi, William Cormac, et sa domestique. Devant le scandale, William prend sa maîtresse et sa fille sous le bras, direction l’Amérique. La famille s’installe en Californie et fait fortune. Si Cormac rêve d’un bon parti pour sa fille, cette dernière s’illustre surtout par ses accès de colère, ses manières de « garçon » et son autoritarisme. Éprise de liberté, la jeune[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés