fbpx
cars parked on parking lot during daytime
Une vue de Kaboul © Farid Ershad

Afghanistan : les vic­times de vio­lences conju­gales et leurs sou­tiens risquent plus que jamais la mort

Suppression du minis­tère de la Condition fémi­nine, libé­ra­tion d'auteurs de vio­lences conju­gales des pri­sons et fer­me­ture désor­mais docu­men­tée des centres d'accueil des vic­times : les femmes afghanes vivent dans la peur.

Les Afghanes et par­ti­cu­liè­re­ment celles vic­times de vio­lences basées sur le genre sont « fon­da­men­ta­le­ment aban­don­nées » aux yeux d'Agnès Callamard, secré­taire géné­rale d'Amnesty International. On savait, depuis sep­tembre, que les tali­bans avaient sup­pri­mé le minis­tère de la Condition fémi­nine dans la fou­lée de leur prise de Kaboul. On s'alarmait aus­si de la libé­ra­tion de mil­liers de déte­nus des pri­sons afghanes, dont témoignent les observateur·rices de la socié­té civile mal­gré les déné­ga­tions des porte-​paroles des tali­bans. Désormais, Amnesty international[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
RTR3HUJH A

Angela Merkel : tschüss, Mutti !

Fin septembre, l’une des femmes les plus puissantes du monde, Angela Merkel, quittera le pouvoir après seize ans de bons et loyaux services. Comment devient-on numéro une dans un univers régi par le masculin ?